Investir dans la nature, créer un monde meilleur

31 May 2012 | Media advisory

Contexte: Dans le cadre des préparatifs de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD), communément appelée « Rio+20 », l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), appelle les décideurs à repenser la croissance économique, promouvoir l’équité sociale et assurer la protection environnementale. L’économie verte et un cadre institutionnel adapté dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté seront au premier plan des débats de cette conférence qui marque le 20e anniversaire du Sommet de la Terre de 1992.

Principaux thèmes:

• L’UICN prône une économie verte qui accorde à la nature une place centrale et adopte des mesures d’équité. « La communauté internationale a été lente à accepter et à adopter le concept d’ « économie verte » car son sens n’est pas tout à fait clair », explique Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN. « Il est temps pour les gouvernements d’incorporer la nature dans les stratégies de développement pour atteindre des buts définis d’un commun accord sur le plan international, en particulier les Objectifs d’Aichi adoptés à Nagoya en 2010 pour arrêter la perte de biodiversité. ».
• L’UICN invite instamment les gouvernements à prendre des mesures plus fortes pour assurer la cohérence politique et institutionnelle. « Rio+20 est une excellente occasion de faire ensemble un bilan de la mise en œuvre effective du développement durable et de donner un nouvel élan à la collaboration internationale », dit Constanza Martinez, responsable des politiques à l’Unité Politiques mondiales de l’UICN. « Les États, les organisations de la société civile et le secteur privé savent bien ce qu’il faut faire. Il faut s’engager à œuvrer ensemble dans un même but : protéger la nature afin qu’elle puisse à son tour nous protéger. Il faut renforcer la résilience de notre planète. »
• Rio+20 est une occasion importante pour canaliser des investissements vers les ressources naturelles dont dépendent les populations pauvres. « La remise en état des milieux naturels aidera les Etats à mettre en œuvre les engagements pris sur le plan international visant à ralentir, arrêter et inverser la perte des forêts et du carbone et à restaurer les écosystèmes dégradés. Cette démarche, qui doit porter à la fois sur les terres agricoles et les forêts, permettra de créer des milliards de dollars de revenus chaque année pour les économies locales et nationales et d’assurer la sécurité alimentaire de millions de personnes qui dépendent des forêts pour leur survie », dit Stewart Maginnis, Directeur mondial, Groupe Solutions fondées sur la nature et droits. « Il faudrait aussi, dans ce contexte, investir dans le « Défi de Bonn » et restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées d’ici 2020. »


Documents et événements presse:
Veuillez noter que les réunions presse se tiendront au Rio Centro, Pavillon 3, Centre des médias, Salle de presse P3- 6

- Actions des entreprises pour la biodiversité et les services des écosystèmes: samedi 16 juin, 16h00, Windsor Barra Hôtel
- Restauration des paysages forestiers, communiqué de presse international et point presse: lundi 18 juin, 11h00
- Nouvelles de la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN, communiqué de presse international et point presse: mardi 19 juin, 11h00
- Événement parallèle UICN: Solutions fondées sur la nature pour un avenir durable: mardi 19 juin, 17h30, Rio Centro
- Rio+20 Déclaration d’ouverture: mercredi 20 juin
- Rio+20 Déclaration de clôture: vendredi 22 juin

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN qui se tiendra à Jeju en septembre 2012 est le premier événement de la phase de mise en œuvre des résultats de la Conférence de Rio.

Porte-paroles:
Julia Marton-Lefèvre,
Directrice générale de l’UICN
Cyrie Sendashonga, Directrice mondiale, Groupe Programmes et politiques

Au sujet de l’UICN
L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature aide à trouver des solutions pratiques aux problèmes de l’environnement et du développement les plus pressants de l’heure.L’UICN œuvre dans les domaines de la biodiversité, des écosystèmes, des changements climatiques, de l’énergie, des moyens d’existence et d’une économie mondiale verte, en soutenant la recherche scientifique, en gérant des projets dans le monde entier et en réunissant les gouvernements, les ONG, l’ONU et les entreprises en vue de générer des politiques, des lois et de bonnes pratiques.  www.iucn.org