Le PAPACO est dédié à la préservation de la diversité biologique dans la région, et pour ce faire s’intéresse aux aires protégées qui sont un outil fondamental pour la conservation.

Son action prend de nombreuses facettes dont les principales sont :

  • L’appui aux ONG locales de conservation pour leur permettre d’épauler les structures décentralisées de gestion des ressources naturelles sur le terrain. Sur financement du FFEM, le Papaco met en œuvre le projet « territoires de conservation en Afrique de l’Ouest ».
  • L’évaluation des l’efficacité de la gestion des sites : c’est là le cœur de cible du projet APAO , qui entend mesurer les forces et les faiblesses de la gestion des sites et proposer des voies et moyens pour progresser
  • L’appui aux petites initiatives locales : sur financement du FFEM, le Papaco apporte sa contribution à la mise en œuvre de petits projets de conservation, dénommés PPI dont l’objectif est aussi de faire progresser les associations locales de conservation
  • La formation des gestionnaires d’aires protégées : priorité du programme, elle touche tous les aspects de la gestion de ces territoires et est présentée à la page formation
  • La communication et en particulier la production mensuelle d’une lettre d'information grand public
  • L’appui aux sites du Patrimoine Mondial : en partenariat avec le Fonds Africain pour le Patrimoine Mondial, le PAPACO accorde une attention particulière à ces sites exceptionnels
  • La mesure de la vulnérabilité des aires protégées aux changements climatiques : avec le World Conservation Monitoring Center, le PAPACO développe un programme multi-pays de suivi des impacts du changement climatique pour mieux comprendre et anticiper les modifications à venir
  • Le financement pérenne des aires protégées : sujet récurrent et transversal, il fait en particulier l’objet d’un programme spécial financé par la Coopération Allemande KfW sur la mise en place d’une fondation pour les parcs du Bénin avec le Centre National de Gestion des Réserves de Faune (CENAGREF).