Soutien à la protection de la nature en Libye

29 January 2014 | News story

La Libye abrite une des biodiversités les plus diverses de Méditerranée. Cependant, cet environnement s'avère fragile face au changement climatique et particulièrement face à la progression du Sahara.

Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l'IUCN s'est rendu en Libye pour soutenir deux projets : le premier s'appuie sur une organisation, «Petites Initiatives Pour les Organisations de la Société Civile en Afrique du Nord » (PPI-OSCAN, son acronyme en français), fondée par le Fonds Français pour l'Environnement Mondial et la Fondation MAVA. Le second projet, soutenu par le Fonds de Partenariat pour les Écosystèmes critiques (en anglais CEPF) a pour but de « promouvoir la valeur des zones de biodiversité clefs d'Afrique du Nord, à travers l'implication de la société civile dans leur gestion et leur protection ».

La mission Libyenne était organisée conjointement avec le point de mire de CEPF en Afrique du Nord, Awatef Abiadh, qui travaille en ce moment sur le développement de certaines initiatives menées avec la société civile libyenne.

Ce voyage a donné lieu à de nombreuses réunions, auxquelles ont participé des ONG telles que la Société Libyenne pour les Oiseaux, ou l'Association Nationale pour la Conservation de la Nature à Tobrok (ville au nord est de la Libye, ouverte sur la Méditerranée). Cette dernière est chargée de mettre en place les projets à petit budget de CEPF.

Une réunion de lancement du projet a aussi été organisée dans les bâtiments de l'Autorité Générale pour l'Environnement (EGA), regroupant le personnel du Département de Conservation de la Nature. Y a été décidée la signature d'un mémorandum d'entente entre IUCN-Med et EGA, qui détermine la mise en place du projet et le suivi s sur le terrain des activités y étant rattachées.

Les représentants de l'UICN-Med et du CEPF ont eu l'opportunité de s'entretenir avec Mr. Mohamed Mehrez Ali, Président du Comité de Direction de EGA. La discussion portait essentiellement sur les projets des deux partenaires en Libye, ainsi que d'éventuelles opportunités qui dans le futur pourraient concerner un projet particulier de l'IUCN "le Programme de Renforcement de la Société civile", lancé en Février 2014. Dans une volonté de consolider sa collaboration avec l'IUCN, Mr. Mehrez Ali a exprimé l'intérêt que trouverait EGA à voir l'UICN rejoindre le banc de ses Etats membres.

Enfin, cette mission prévoyait la visite de la ville de Tobrok. Ce voyage a permis la rencontre des ONG locales et des élèves accompagnés de leur professeur, qui se sont entretenus des diverses possibilités de travail commun. Ces premiers contacts avec la société civile ont permis d'établir une estimation initiale des capacités, examiner les difficultés que peut rencontrer la mise en place de projets, ainsi qu'identifier plus précisément l'aide qui sera la plus adaptée.

Enfin, les représentants de l'UICN-Med et du CEPF ont pu participer le 17 février à une émission radio, dans le studio de la ville de Tobrok : Ils y ont évoqués le défi environnemental qui attend la Libye, ainsi que les nombreuses opportunités qui s'offrent à elle.

Pour plus d'informations: Maher Mahjoub