La nature peut offrir des solutions aux besoins en développement

03 December 2013 | News story

Des écosystèmes sains et restaurés sont une façon économique de répondre aux grandes problématiques mondiales comme les changements climatiques. C’est le concept présenté par l’UICN lors de son événement parallèle : Les solutions basées sur la nature pour répondre aux besoins en développement, lors des Journées européennes du développement à Bruxelles, en novembre 2013.

Luc Bas, Directeur du Bureau de représentation de l’UICN auprès de l’Union européenne, a modéré cet événement. Il a souligné l’importance et les avantages de mieux intégrer les services écosystémiques dans le secteur du développement, et de placer les solutions basées sur la nature au cœur des débats et de l’action politiques.

Plusieurs projets mis en œuvre par, ou en coopération avec l’UICN, ont été présentés afin d’illustrer l’approche de l’UICN de solutions basées sur la nature :

•    Blue Solutions offre une plateforme mondiale pour recueillir, partager et produire des connaissances, et renforcer les capacités pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine et côtière.
•    Le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) aide les parties prenantes locales des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique à identifier les questions prioritaires dans le domaine de la gestion des écosystèmes, de l’utilisation et de la conservation des terres, du soutien aux besoins à long terme et de l’engagement envers la biodiversité et le développement durable.
•    Le projet Restauration des paysages forestiers réunit diverses parties prenantes afin d’identifier, de négocier et de mettre en œuvre des pratiques qui restaurent un équilibre optimal convenu d’avantages écologiques, sociaux et économiques pour les forêts et les arbres, dans un vaste spectre d’utilisation des terres.

Les principes que les activités doivent respecter pour être qualifiées de « solutions basées sur la nature » ont été soulignés par l’UICN :
•    Offrir une solution efficace à un problème mondial crucial, en utilisant la nature ;
•    Offrir des avantages pour la biodiversité dans des écosystèmes divers et bien gérés ;
•    Être financièrement moins chères par rapport à d’autres solutions ;
•    Être facilement communicables, et convaincantes ;
•    Pouvoir être mesurées, vérifiées et reproduites ;
•    Respecter et renforcer les droits des communautés sur les ressources naturelles ; et
•    Se baser sur des sources de financement publiques et privées.

La Commission européenne, représentée à l’événement par les Directions générales Environnement et Développement et coopération de la Commission européenne, a souligné les opportunités et les défis du financement de la conservation de la biodiversité dans le cadre du nouveau programme thématique au sein du Cadre financier pluriannuel de l’UE. La DG Développement et coopération a présenté le nouveau programme de référence Initiative de l’UE sur la biodiversité pour les habitats (EUBLI), qui offrira une approche complète et cohérente aux actions européennes sur la biodiversité dans l’ordre du jour sur le développement, sous le slogan « Unis pour la biodiversité ».