Le plan d’action régional de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale validé

30 June 2014 | News story

Le samedi 14 juin 2014 le Conseil des Ministres en charge de l’eau de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a validé, dans la capitale tchadienne, le Plan d’Action Régional de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale (PARGIRE-AC), prélude à sa validation par les Ministres en Charge de l’eau.

Le Plan d’Action Régional de Gestion Intégrée des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale (PARGIRE-AC) est l’instrument de facilitation de la mise en œuvre de la Politique Régionale de l’Eau de la CEEAC, adoptée à Kinshasa, le 24 octobre 2009, par les Chefs d’État et de Gouvernement pour promouvoir une gestion intégrée des ressources en eau avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Le PARGIRE va promouvoir une gestion intégrée des ressources en eau, en vue de contribuer à la matérialisation de la vision Stratégique de la CEEAC d’ici à l’horizon 2025 : « Une Afrique centrale stable, prospère, solidaire, économiquement et politiquement unie ».

L’Unité de Démarrage pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau du Secrétariat Général de la (CEEAC) avec l’appui de la BAD, de la Facilité Africaine de l’Eau et du NEPAD est en charge de mettre en œuvre le Plan d’Action Régional de Gestion Intégrée des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale (PARGIRE-AC). Le document désormais validé a été rédigé grâce à un processus participatif allant de mai 2011 à novembre 2013.

Le Ministre Tchadien de l’Élevage et de l’hydraulique, Monsieur ISSA Ali Taher, a présidé l’atelier de validation du PARGIRE qui a précédé la réunion du conseil des Ministres de l’eau, a exprimé. Au nom de Son Excellence IDRISS DEBY ITNO, Président de la République du Tchad et Président en Exercice de la CEEAC, il a exprimé sa reconnaissance et ses sincères remerciements à la Banque Africaine de Développement (BAD) qui à travers la CEEAC a répondu favorablement à la requête des États Membres pour un appui en vue de créer les conditions de mise en œuvre de la Politique Régionale de l’Eau d’une part et d’autre part, d’harmoniser les interventions par le développement des synergies d’action dans le secteur de l’eau en Afrique Centrale. ISSA Ali Taher a poursuivi en adressant ses remerciements à la CEEAC qui conduit avec clairvoyance la mise en œuvre de cette politique.

La contribution de l'UICN

L’UICN-PACO, représenté par son Directeur Régional et le Coordinateur du programme ressources en eau et zones humides (PREZOH), a participé à l’examen et la validation de la version provisoire du PARGIRE-AC. Une contribution écrite de l’UICN a été produite et soumise au Secrétariat Général de la CEEAC. Des treize (13) amendements majeurs retenus par l’atelier, six (6) émanent de la proposition de l’UICN-PACO, et concernent : la méthodologie adoptée ; le cadre stratégique ; la démarche adoptée pour définir les composantes et prioriser les actions ; les mécanismes institutionnels et enfin les modalités de financement et de suivi-évaluation du PARGIRE-AC. Au terme du Conseil des Ministres, en plus de l’approbation du PARGIRE, une recommandation capitale a été formulée à l’adresse des Chefs d’État et de Gouvernement des États membres de la CEEAC, celle de l’adoption du projet de décision portant création, organisation et fonctionnement du Centre Régional de Coordination de la Gestion des Ressources en Eau (CRGRE).

Pour plus d’informations, veuillez contacter : aboubacar.awaiss@iucn.org