A la recherche d’instruments économiques pour la gestion durable des écosystèmes naturels

28 March 2013 | News story
0 CommentairesWrite a comment

Du 18 au 20 mars 2013 s’est déroulé à Conakry le séminaire régional sous le thème « Instruments économiques pour la gestion durable des écosystèmes naturels : Quelles applications en Afrique de l’Ouest ? ». Organisé par l’UICN-PACO sous le haut patronage du Ministère de l’Environnement, des Eaux et des Forets de Guinée, en collaboration avec le Programme Massif du Fouta Djallon (PRAI-MFD), le Centre International de Recherche sur les Forêts (CIFOR) et l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).

Organisé dans le cadre de l’Initiative pour la réduction de la pauvreté et la gestion de l’Environnement (PREMI), le séminaire, qui a réuni une cinquantaine de participants, visait à renforcer leurs connaissances sur les instruments économiques de gestion durable de l’environnement et à convenir des applications en Afrique de l’Ouest.

Il a permis, au cours de trois jours de travaux, de partager des expériences sur l’application d’approche et d’outils économique dans la gestion intégrée des écosystèmes en Afrique de l’Ouest et de prospecter les approches et les stratégies adéquates pour résoudre les contraintes et attirer plus d’investissements dans la conservation et la gestion des écosystèmes des zones humides et de forêts .

M. Maxime SOMDA, coordinateur du programme PREMI, au cours de son mot de bienvenus a tenu à remercier la coopération Suédoise, qui a permis à travers son appui financier, la tenue de l’atelier. Il s’est félicité de la collaboration avec les autres organisations qui ont accueilli et soutenu avec enthousiasme la proposition de l’UICN et il a exprimé «… le souhait que d’un tel dialogue germent des connaissances et des perceptions nouvelles, des pistes de travail innovantes pour la région. Qu’ensemble nous puissions identifier des outils, des approches économiques susceptibles de soutenir la conservation et l’utilisation durable des écosystèmes et de leurs ressources. »

Dans cette lancée M. Apollinaire KOLIE, qui a présidé à la cérémonie d’ouverture en représentant le Ministre de l’Environnement, des Eaux et des Forets de Guinée, a souligné le besoin de « … préserver les écosystèmes naturels desquelles nos populations tirent tous les biens pour leur subsistance. » et de connaitre « … les services rendus par les écosystèmes afin d’améliorer leur protection» .


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha