Un état de référence sur les réseaux d’AMP de la façade Atlantique de l’Afrique en 2012

20 June 2011 | News story
0 CommentairesWrite a comment

Les points focaux de la Convention d’Abidjan se sont réunis à Libreville du 6 au 10 juin 2011, à l’initiative de son Secrétariat, de la Commission OSPAR pour l’Atlantique du Nord et de l’Organisation Maritime Internationale, pour une formation sur les thèmes de la lutte contre les pollutions maritimes, la gestion environnementale des industries pétrolières, et la mise en place de zones sous statuts de protection telles que PSSA et aires marines protégées – AMP. Le WWF Wamer, l’UICN et le Programme Régionale de Conservation de la zone Côtière et Marine en Afrique de l’Ouest – PRCM avaient été sollicités pour apporter leur expérience.

Parmi les décisions prises à l’issue de la réunion figure l’adoption d’une feuille de route pour guider l’opérationnalisation de l’article 11 de la convention, concernant la mise en place de réseaux d’AMP, qui devrait permettre de disposer en 2012 d’un état de référence et d’une évaluation des progrès réalisés vers les objectifs du plan de travail sur les aires protégées de la Convention sur la Diversité Biologique (objectifs à 2012 sur les réseaux nationaux et régionaux d’AMP).

Divers partenaires ont manifesté un fort intérêt pour s’associer au Secrétariat de la Convention d’Abidjan dans cette démarche, dont les représentants du Gouvernement Allemand, de la Commission OSPAR, du Réseau des Aires Marines protégées en Afrique de l’Ouest – RAMPAO, du Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale – RAPAC et le Secrétariat de la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l'Océan Atlantique – COMHAFAT. Le programme Marin et Côtier de l’UICN pour l’Afrique Centrale et Occidentale et le PRCM apporteront également un concours actif aux efforts entrepris.


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha