Connaître pour mieux protéger et gérer durablement. Bien que les connaissances sur la biodiversité aient largement progressé au cours de ces dernières décennies, elles restent encore très insuffisantes au regard du nombre d’espèces vivantes sur la planète non encore recensées et de la compréhension des relations au sein des écosystèmes et des services rendus par ces derniers à l’homme. Parallèlement, la biodiversité mondiale est menacée, 70% des services rendus par les écosystèmes sont estimés dégradés à fortement dégradés et les réponses passées et actuelles ne suffisent pas à enrayer cette dégradation. Le besoin de nouveaux outils de connaissance conduisant à la prise de décisions stratégiques et politiques éclairées est plus que jamais nécessaire. L’Accord cadre appuie la création et l’établissement d’une plateforme internationale science- décisions politiques (IPBES) qui devrait voir le jour dans le courant de l’année 2011.