IUCN - Echanges entre les partenaires de la Conservation et le Ministre de L’Environnement Conservation de la Naute et Tourisme sur la situation préoccupante du Parc National de Virunga en République Démocratique du Congo

Echanges entre les partenaires de la Conservation et le Ministre de L’Environnement Conservation de la Naute et Tourisme sur la situation préoccupante du Parc National de Virunga en République Démocratique du Congo

28 January 2011 | News story
0 ComentariosEscribir comentario

Dans le cadre d’appui à la conservation en République Démocratique du Congo, les partenaires de la conservation se sont retrouvés le 24 janvier 2011 avec l’Administrateur Directeur Général de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCN,   dans le cadre de leur réunion mensuelle d’échange d’informations. Il s’agissait de faire le point sur la question de la gestion du Parc National de Virunga dont la biodiversité est menacée par le risque d’exploration pétrolière. A l’issue de cette réunion, les participants ont décidé de rencontrer le ministre de l’Environnement Conservation de la Nature et Tourisme pour lui exprimer de vive voix les préoccupations liées à l’état de gestion des aires protégées en RDC et demander l’évolution quant aux engagements du Gouvernement.

Préoccupées par la situation du Parc National de Virunga, site du patrimoine mondial en péril de l’UNESCO en RDC, les organisations internationales travaillant dans la conservation ont échangé avec le ministre de l’Environnement Conservation de la Nature et Tourisme, Mr José ENDUNDO BONONGE, le 24 janvier 2011, sur la question de l’exploitation pétrolière dans ce parc et sur les menaces liées à l’exploitation minière dans les autres aires protégées du pays. Cette délégation était composée des représentants d’AWF, CI, WWF, UICN-RDC, UICN-CARPE, WCS et FFI.
Ces derniers ont présenté leurs condoléances et compassion au Ministre suite aux décès de quelques éco gardes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN),  le 24 janvier en pleine mission de sécurisation du Parc de Virunga, suite à une attaque à la roquette  par un groupe armée au niveau du Pont Mabenga à environ 100km au Nord de Goma, sur l’axe routier de Goma à la Rwindi.
Pour manifester de l’appui à  la conservation en RDC, la communauté internationale  a émis les vœux de voir les accords et la Déclaration de Kinshasa du 14 janvier 2011 lors de la réunion entre l’UNESCO et le gouvernement congolais se concrétiser.
Le Ministre a rassuré la communauté internationale que les dispositions sécuritaires sont  prises pour protéger le Virunga et assurer la conservation de la nature et de la biodiversité. « Au mois de mars 2011, nous avons programmé d’aller aux Virunga avec une délégation des députés et bailleurs pour discuter de la situation du parc ». Il faut une approche où on doit intégrer le développement économique et conservation de la Nature, a –t-il ajouté.
 


Comentarios

0 Comentarios
Escribir comentario

600 CHARACTERS LEFT

captcha