Biopesticides et organiques en République du Bénin

21 December 2011 | News story

Membre du CEC Mr Comlan GBONGBOUI à travers l’ONG GOERT a initié la technique de production de légume à base de l’utilisation des produits biopesticides et organiques.

Les légumes locaux et exotiques contribuent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations urbaines et péri urbaines. Au Bénin par exemple, la production des légumes feuilles est passée de 3858T à 6920T entre 1996 et 2000 (Hounkpodoté et Tossou, 2001). L'accroissement démographique et la diminution des surfaces disponibles dans les zones urbaines et périurbaines pour la production maraîchère intense conduit les producteurs maraîchers à l’utilisation d’importantes quantités de pesticides chimiques de synthèse. Cette pratique a pour conséquences la perte de la biodiversité, le développement de résistance des nuisibles aux pesticides chimiques de synthèse, la dégradation des sols, les risques de pollution auxquels sont exposés les hommes les animaux et l’environnement. Pour remédier à ces conséquences néfastes, contribuer à assurer la sécurité alimentaire par l’éco agriculture et réduire les polluants organiques persistants, l'ONG GOERT utilise des produits biopesticides et organiques pour produire des légumes de sains de bonne qualité. Elle le fait à travers deux groupements de maraîchers à savsoir la Coopérative de Lutte contre la Pauvreté des Maraîchers de Ouidah (CLCPM), et le Groupement des Maraîchers professionnels de Pahou (GMMP). Le premier groupement comprend 18 membres dont 5 femmes, le second 27 membres dont 6 femmes. Ils sont équipés et leurs capacités renforcées pour l’adoption des bonnes pratiques phytosanitaires respectueuses de l’environnement et pour la fabrication et l’utilisation du compost pour la production des légumes sains. Les différentes productions réalisées au cours de l’année de 2010 sont : Laitue (1283kg), Chou (4820kg), Tomate (1245kg), Persil (243kg), Oignon (556 kg) Gombo (432kg). (rapport GOERT 2010). Les marchés d’écoulement sont quelques restaurants de la place et les revendeuses des marchés classiques. Cette pratique a démarré en 2009 dans la Commune de Ouidah et se poursuit. L’objectif est qu’il puisse s’étendre à d’autres groupements zones de production.

 

ZIINZINDOHOUE Thierry Roch Tél (00229) 95952720 goertbenin@gmail.com