Nager à travers la Méditerranée et la mer Noire

04 July 2012 | International news release

Un nouveau rapport d’experts sur le statut des phoques, des tortues marines, des marsouins, des dauphins et des baleines est maintenant disponible.

Le statut de conservation des mammifères marins et des tortues marines qui peuplent la Méditerranée et la mer Noire a été un sujet d’intérêt et de préoccupation pendant de nombreuses années. Le présent rapport concerne des espèces qui ont déjà fait l’objet d’un classement par l’UICN au niveau mondial. Il donne pour la première fois le statut de conservation au niveau régional des espèces de cétacés résidant en mer Méditerranée et constate que ces espèces sont plus menacées au niveau régional qu’au niveau mondial. L’unique espèce de phoque (Monachus monachus) et les deux espèces de tortues marines (Chelonia mydas et Dermochelys coriacea) observées dans la région sont également présentées dans ce rapport.

Sur 87 espèces de cétacés existantes sur la planète (baleines, dauphins et marsouins), 21 espèces et trois sous-espèces ont été observées en Méditerranée et en mer Noire. Parmi elles, huit présentent des populations habituelles en Méditerranée, trois sous-espèces sont endémiques de la mer Noire (c-à-d. qu’on ne les trouve pas ailleurs dans le monde) et 12 espèces apparaissent de temps en temps en Méditerranée (visiteurs). Toutefois, pour bon nombre d’entre elles, l’information est encore inégale et limitée à quelques zones. De plus, les tortues marines et le seul phoque de la région sont fortement menacés de disparition.

“Cette compilation, y compris les illustrations et les cartes de répartition qu’elle présente, devrait fournir aux gouvernements, aux militants écologistes et à tous ceux qui s’intéresse à la biodiversité en Méditerranée, une base qui leur permettra d’identifier les ressources restreintes à dédier à la restauration des espèces et des écosystèmes, et de décider comment et où les allouer, évitant ainsi de dégrader d’avantages ces espèces et ses écosystèmes qui sont encore, littéralement, menacés d’extinction.” explique Maria del Mar Otero, chargée de programme marin au Cente de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN.

Parmi les 9 espèces de mammifères marins résidentes (8 cétacés et le phoque moine) évaluées en utilisant les Critères de la Liste Rouge de l’UICN, 6 (66%) sont menacés d’extinction (CR, EN, VU), parmi lesquelles le phoque moine de Méditerranée, la cachalot (Physeter macrocephalus) et le dauphin commun à bec court (Delphinus delphis). Craig Hilton Taylor, responsable de l’unité de la Liste Rouge, ajoute “ces données proviennent de la dernière évaluation de la Liste Rouge des espèces Menacées de l’UICN™, qui est l’inventaire le plus complet au monde du statut de conservation mondiale des plantes, des animaux et des champignons et le guide qui fait le plus autorité en matière d’état de la diversité biologique. Complétée par des informations fournies par les groupes de spécialistes, et produite pour atteindre un public plus large, nous espérons que cette nouvelle publication aidera à mieux connaître nos espèces marines, à accroîte la sensibilisation générale sur les menaces et les mesures de conservation nécessaires à leur protection, et sur le besoin d’avantage de recherche dans le domaine des espèces marines”.

Cette étude évalue toutes les populations de cétacés de la Méditerranée et de la mer Noire selon les Catégories et les Critères de la Liste Rouge de l’UICN. L’Autorité pour la Liste Rouge de l’UICN, les membres de la Commission de la Sauvegarde des Espèces, le programme pour la Sauvegarde des Espèces, et le secrétariat de l’Accord sur la conservation des cétacés de la mer Noire, de la Méditerranée et de la zone Atlantique adjacente (ACCOBAMS) ont également contribué à la révision et à l’enrichissement des données présentées dans ce rapport. La Fondation MAVA et l’Agence Espagnole de Coopération Internationale et de Dévoppement (AECID) ont soutenu financièrement cette publication.

Cette nouvelle publication a été lancée à l’occasion de la Troisième Réunion des Correspondants Nationaux du Programme d'Action Stratégique pour la Conservation de la Diversité Biologique en région méditerranéenne (PAS BIO) / Atelier de travail à Mi-parcours du Projet MedMPAnet qui s’est tenue à Malaga du 4 au 6 juillet 2012, organisée par le Centre d’Activité Regional pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP) avec le soutien du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne et du Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN.


Mediterranean landscape