La célébration des zones humides 2014 en Tunisie, élan pour la concertation de la conservation y valorisation de la biodiversité

21 February 2014 | News story

La 17ème édition de la Journée Mondiale des Zones Humides 2014 (JMZH), célébrée le 2 de février chaque année, a donné lieu à un édifiant exercice de concertation nationale et internationale dans le domaine de la conservation et valorisation des zones humides et aires protégées.

À l’occasion de la célébration de cet évènement, la Direction Générale des Forets (DGF) en collaboration avec un consortium d’organisations nationales et internationales a proposé l’organisation de journées réunions de concertation du 10 au 13 février 2014 dans le but d’optimiser les efforts et identifier les synergies possibles pour une gestion durable et intégrée des zones humides et des aires protégées tunisiennes.

Le Centre de la Coopération pour la Méditerranéenne de l’UICN (UICN-Med) a répondu à l’appel des autorités tunisiennes et s’est associé à ce consortium composé de : WWF-Tunis, l’Association les Amis des Oiseaux (AAO), MedWet, et la Direction Générale de l’Environnement du Ministère chargé de l’environnement dans l’organisation de cet évènement et pour étudier les pistes de collaboration possibles entre eux.

Lors de la réunion tenue au siège de la DGF, le 10 Février, et du séminaire national tenu le jour suivant à la Cité des Sciences de Tunis, et en appropriant l’esprit de cet évènement, l’UICN-Med a ainsi présenté les projets MEET Expérience Méditerranéenne de l’écotourisme, s’inscrivant dans le cadre de l’instrument européenne, et le projet financé par le Fonds de Partenariat pour les Écosystèmes Critiques (dans l’acronyme en anglais CEPF) intitulé Promotion de la valeur des zones clés pour la biodiversité à travers l’implication des organisations de la société civile dans leur conservation et gestion en Afrique du Nord.

En Tunisie, les deux projets régionaux seront en effet très prochainement mis en œuvre au niveau du parc national Ichkeul, et constituent un premier exercice de concertation, étant que les activités prévues au niveau du site seront supportées conjointement par les deux projets.

Les complémentarités identifiées avec les autres initiatives, constitue en effet la base d’une potentielle collaboration avec les autres organisations, tant dans le domaine de l’écotourisme quant dans celui de la valorisation des zones clés pour la biodiversité. Cela pourra permettre non seulement de garantir la capitalisation et la durabilité des activités des divers acteurs, mais surtout de forger une voix commune qui promeuve en Tunisie la gestion durable, l’implication de la société civile, la centralité sur l’homme, la valorisation de savoir-faire locale et la promotion du tourisme soutenable.

Comité de Pilotage pour la concertation
Les discussions tenues avec les institutions gouvernementales d’une part, et les organisations de la société civile d’autre part, ont ainsi contribué à l’identification des synergies potentielles autour desquelles un exercice de coordination plus rapproché devra être fait. Elles ont surtout amené à la formulation des recommandations communes visant la définition d’un mécanisme de concertation continue et formel entre les divers acteurs engagés dans la conservation et gestion durable des aires protégée en Tunisie. Il a également été convenu de mettre en place un comité de pilotage et l’ organisations de deux réunions par ans avec les parties prenantes au processus de concertation.

Cette initiative représente finalement un signal très fort pour les autorités tunisiennes, ainsi que la reconnaissance de la valeur et la complexité de l’écosystème des zones humides, ce qui nécessite une réponse articulée, une approche pluridisciplinaire et une finalité commune. Pour cela, la célébration de la JMZH 2014 en Tunisie a ouvert une voie commune pour les zones humides tunisiennes. Il nous reste maintenant que de coordonner les pas.

 

Pour plus d’information veuillez contacter: Maher Mahjoub
 


Mediterranean landscape