Renforcement de la coopération sud-sud en matière de gestion d’aires protégées

06 June 2014 | News story

Le projet IUCN-Med/CEPF (Critical Ecosystem Partnership Fund) projet#62748# pour la “Promotion de la valeur des zones clés pour la biodiversité à travers l’implication des organisations de la société civile dans leur conservation et gestion en Afrique du Nord” a franchi une nouvelle étape. Dans le cadre de ce projet, un voyage d’études a été organisé du 26 au 31 mai derniers au sein des aires protégées de Jordanie, grâce à la collaboration de la Société Royale pour la Conservation de la Nature (RSCN en anglais) de Jordanie.

Le voyage a réuni 12 représentants, issus d’organisations de la société civile et d’institutions impliquées dans la conservation de la nature et dans la gestion d’aires protégées. Quatre pays étaient représentés : l’Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie.

Ce voyage avait trois objectifs principaux : profiter de l’expérience de la Société Royale pour la Conservation de la Nature en matière de création et gestion d’aires protégées, visiter des projets éco-touristiques et de développement communautaire en lien avec les aires protégées, et enfin fortifier l’échange entre les institutions publiques d’Afrique du Nord et les organisations de la société civile dans le domaine de la conservation et la gestion de zones clefs pour la biodiversité.
Au cours de ce voyage, les participants ont pu visiter trois réserves naturelles gérées par la RSCN : Dana, Al Mujib et Ajloun. Ces visites ont permis de mettre en avant les particularités de chaque réserve, mais aussi les menaces et défis communs auxquels elles doivent faire face. A Mujib, les participants ont tenu une séance de travail avec l’équipe du projet CEPF en charge de préparer le nouveau plan de gestion de la réserve naturelle.

Riche en informations, cette rencontre entre les deux projets CEPF mis en place en Afrique du nord et en Jordanie a aussi permis aux participants de mieux comprendre l’approche de CEPF, et tout particulièrement dans son financement de projets pour les organisations de la société civile en Méditerranée. Enfin, les participants ont pu visiter plusieurs initiatives développées par et pour les communautés locales autour des trois réserves concernées.

Ce voyage d’études s’est révélé être une excellente opportunité pour raffermir la coopération sud-sud, permettant un partage d’expériences entre les pays des rives est et ouest de la méditerranée, dans le domaine de la gestion de zones clefs pour la biodiversité. De plus, il a permis de mettre en exergue les capacités des organisations de la société civile à développer des initiatives dans le domaine de la conservation et du développement durable au sein des pays arabes de la méditerranée.

Pour plus d’informations:Maher Mahjoub


Mediterranean landscape